Sur la vague...

cm juin2013À quoi se mesure le succès d’une action ? À la mise en œuvre des revendications portées, évidemment... mais ce résultat ne peut pas s’apprécier immédiatement. Il a fallu plus d’un an pour que la dernière action forte de la CNSD, en 2005, produise ses effets par l’augmentation des forfaits CMU-C.


En revanche, une chose est sûre : aujourd’hui, une action n’est réussie que si elle est largement relayée dans les médias. Et c’est bien ce qui s’est passé, de la conférence de presse du 23 janvier jusqu’au pic du 3 février, où l’appel à la fermeture des cabinets lancé par la CNSD a fait le buzz, avec une reprise plutôt correcte de nos explications et demandes. La preuve est faite de notre crédibilité et de notre pouvoir de mobilisation. Syndiqués ou non, nos confrères ont su répondre et relayer les messages. Nos syndicats départementaux, maillons de la grande chaîne confédérale, ont été les relais indispensables sur tout le territoire. Merci à tous !

Lire la suite...

Comme en 14...

ts2C’est reparti ! 2012 et 2013 ont été marquées par la signature de deux avenants, 2014 sera celle de leur mise en application qui se traduira, comme personne ne l’ignore plus, par le changement de nomenclature pour notre profession. Ce type d’événement est suffisamment rare pour que nous y consacrions toute notre énergie afin que chacun des 40 000 praticiens en exercice soit en mesure, le jour venu, d’appréhender sereinement ce nouveau référentiel. Nous aurons l’occasion d’y revenir tout au long de l’année.

Lire la suite...

Sur tous les fronts

cm sept2013 2L’année qui commence sera celle de tous les dangers et de tous les défis dans divers domaines : économique, social, fiscal, conventionnel...

 

Notre triple casquette d’« employeur, professionnel libéral et contribuable » nous mettra en première ligne pour affronter les impacts financiers de la crise et les décisions gouvernementales. C’est au niveau interprofessionnel qu’il faudra se battre pour contrer les différences de traitement en notre défaveur et chercher à rétablir l’équité. D’ailleurs, nous venons de remporter une première victoire sur le dossier discriminant de la CFE.

Au plan social, le travail sera tout aussi ardu pour adapter à notre exercice les nouvelles dispositions légales, tels le temps partiel ou la complémentaire santé pour tous. La spécificité de nos très petites entreprises (TPE) a été une fois de plus occultée par le législateur et la solution résidera dans des accords de branche qui ne s’exonéreront pas du principe « donnant - donnant ».

Mais, sans aucun doute, le bouleversement le plus important pour les chirurgiens-dentistes viendra des évolutions conventionnelles que nous avons souhaitées, c'est-à-dire de la mise en place de la nouvelle nomenclature, la CCAM. Personne ne pourra s’en exonérer, et les mois à venir seront intenses tout en ouvrant sur l’avenir. Il est certain que malgré les informations régulièrement diffusées depuis plus de 2 ans, certains chirurgiens-dentistes vont brutalement découvrir qu’il va falloir vivre avec son temps, faire de l’informatique un outil incontournable et s’approprier une nouvelle description moderne de notre activité. Ce sera un changement « du jour au lendemain », sans transition... D’ailleurs, chacun de vous doit le faire savoir à ceux qui vivraient dans une bulle, coupés de tout. Ces mêmes confrères qui découvrent avec surprise et colère le nouveau devis, en ayant occulté tout le feuilleton de sa mise en place depuis bientôt 5 ans !

Lire la suite...

Site développé par Médialis