Blanchiment : le ministère éclaircit la situation

Fotolia 27001453 XSLe ministère de la Santé a publié un communiqué de presse diffusé sur son site internet, le 5 décembre 2011 intitulé : "Point sur la pratique du blanchiment des dents".
Le document ministèriel y souligne les risques liés à l'utilisation personnelle et commerciale, ou trop fréquente, des produits de blanchiment. Il rappelle par ailleurs les préconisations d'utilisation introduites par la directive européenne du 20 septembre 2011.
Le ministère avertit enfin que la DGCCRF ( Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ) et l'Afssaps « effectuent de leur côté des contrôles » sur ces produits et prestations commerciales.

 

+ d'infos :

Consultez le site du Ministère en charge de la santé

Dossier Spécial Blanchiment du Ministère en charge de la santé

Les marchands de sourire inquiètent

 

La dernière mode, c’est de se blanchir les dents. Une pratique commerciale en développement que la profession et les autorités regardent d’un mauvais œil.

 

capt blanchimentDepuis quelques mois, des échoppes d’un nouveau genre envahissent les quartiers commerçants des villes françaises.

Lire la suite...

Trois questions à... l'Afssaps

Catherine Desmares est Directrice en charge de l'évaluation des produits cosmétiques à l'Afssaps.


Le Chirurgien-dentiste de France :Comment réagissez-vous au développement des bars à sourire ?

Lire la suite...

Ce qu'en pense le ministère de la Santé

 

En juin dernier, le ministère de la Santé a publié une note sur son site internet relative au blanchiment des dents.

Il indique que, « selon les concentrations en principe actif, les durées d’exposition et les fréquences d’application, l’action de ces produits est plus ou moins rapide, plus ou moins intense et peut présenter des risques plus ou moins élevés d’effets indésirables ».

Lire la suite...

J'ai testé pour vous... un bar à sourire

blanchiment "J'ai teste pour vous""Ça ne fonctionne que sur les dents naturelles et ça ne prend pas sur les facettes ou les couronnes. Et c'est mieux de faire un détartrage avant, mais ce n'est pas obligatoire », me prévient la jeune femme au téléphone pour la prise de rendez-vous qui n'est cependant pas nécessaire comme le stipule la pub. Des contre-indications ?

 

 

Lire la suite...

Site développé par Médialis