"Soigner les soignants" : le cynisme de Marisol...

 

homme cyniqueMarisol Touraine vient de rendre public le volet « Ville » de sa stratégie d'amélioration de la qualité de vie au travail des professionnels de santé.

 

Ce plan est conçu en trois axes : améliorer les conditions d’exercice, assurer la sécurité des soignants, prévenir et prendre en charge la souffrance au travail. Chaque axe est structuré en engagements, eux-mêmes détaillés en mesures. Relevons notamment : la création de modules « qualité de vie au travail » en formation initiale ou continue (DPC), le renforcement des accords « santé-sécurité-justice », une campagne de prévention sur le burn-out des professionnels de santé, un dispositif d’écoute, et enfin l’intégration du volet ambulatoire au sein de la mission et de l’observatoire national de la qualité de vie au travail (QVT).

 

Marisol prend soin de nous...

On ne manquera pas de s’interroger sur la pertinence d’un tel plan un mois avant la fin de ce quinquennat et dans un contexte extrêmement tendu avec les chirurgiens-dentistes…

La ministre prétend, entre autres axes, s’attaquer au syndrome d’épuisement professionnel du soignant. Sait-elle seulement que ce burn-out, tant de fois décrit dans ces colonnes, se nourrit du profond mépris dans lequel elle tient toute une profession et dans le « dentiste bashing » qu’elle attise dans les médias ? Preuve a été faite scientifiquement, dans une étude canadienne, que de casser des professionnels de santé sans jamais les valoriser dans leur métier, entraînait immanquablement des troubles psychosociaux dans leurs rangs.

Preuve a été faite que la qualité-sécurité des soins est altérée par une diminution de la qualité de vie au travail des soignants. La Haute Autorité de santé, dans la certification des établissements, reste très attentive à cette dimension de la gestion des ressources humaines.
Durant cinq ans, et sans jamais les rencontrer, Marisol Touraine aura malignement sapé le moral des chirurgiens-dentistes et de leurs familles. Elle voudrait aujourd’hui réparer ses propres dégâts ? Cela relève du cynisme du pompier pyromane…

Les chirurgiens-dentistes n’ont pas attendu ces simagrées pour se serrer les coudes*. Ils entendent bien entretenir leur fierté en prenant soin d’eux-mêmes. 


*Ligne de soutien psychologique SPS (numéro vert 0 805 23 23 36) du programme « Prenons soin de nous » de la CNSD
 

 

Serge DESCHAUX

Rédacteur en chef

 

 

pave ligne ecoute 2017

 

 

 
 

Site développé par Médialis