Les racines du mal

 

visuel racines mal homeDans la continuité des questions envoyées aux candidats à la présidence de la République, la CNSD a réalisé une animation « Les racines du mal » pour sensibiliser l'opinion sur la réalité du bucco-dentaire aujourd’hui en France.

 

Les patients ne doivent pas tomber dans le piège : non, les soins dentaires (caries, extraction, détartrage) ne sont pas chers, ce sont même les moins chers d’Europe ; ils sont intégralement pris en charge.


Par contre, ces actes, qui représentent 80% de l’activité d’un cabinet dentaire, sont réalisés à perte par le chirurgien-dentiste. C’est grâce aux 20% restants (prothèse & implant) que le chirurgien-dentiste peut faire tourner son cabinet dentaire (stérilisation, plateau technique, charges, personnel…).

 

Ce sont les politiques qui l’ont voulu ainsi dans les années 80. Mais la Sécurité sociale est aussi responsable de cette situation : cela fait 29 ans qu’elle n’a pas augmenté ses remboursements.
Pas mieux du côté des mutuelles : vous cotisez toujours plus, pour leur financer de beaux spots publicitaires, mais le reste à charge demeure important et vos remboursements ont baissé avec la complémentaire santé pour tous.

 

Aujourd’hui, comme vous, nous subissons cette situation et la dénonçons. Les prochaines échéances électorales nous donnent l’opportunité d’agir !

 

Ne tombez pas dans les raccourcis démagogiques des politiques : prothèses plafonnées ? 100 % de prise en charge sur les prothèses ? Qui paiera ? Les mutuelles ? Pas sûr ! Vous et nous probablement !

 

Ne vous trompez pas d’adversaire : difficulté d’accès aux soins, dérive des low cost, fermeture des cabinets dentaires…Nous devons lutter ensemble.

 

Exigeons des candidats à la présidentielle des engagements pour un juste remboursement par la Sécurité sociale des actes dentaires et des prises en charge décentes. C’est la seule solution pour l’émergence d’une médecine bucco-dentaire digne d’un pays comme la France en 2017.

 

Mi-avril, nous diffuserons les visions des candidats sur le secteur bucco-dentaire.


N’hésitez pas à les interpeller sur Twitter, Facebook, pour peser en faveur de l’amélioration des remboursements des soins dentaires à leur juste valeur.

 

Les chirurgiens-dentistes
se battent aussi pour vous.

 

 

 

 

+ d'infos :

 

 

Site développé par Médialis