Revalorisation des plafonds CMU : pas sans conséquence pour les cabinets dentaires


instruments dentistesAlors que le plafond de ressources permettant l’accès à la CMU-C et à l’ACS a été relevé de 8,3% engendrant plus de 750 000 nouveaux bénéficaires au dispositif existant, la CNSD interpelle une fois de plus les pouvoirs publics.

 

En effet, l'augmentation de 750 000 nouveaux bénéficiaires de la CMU et de l'ACS n'est pas sans conséquence pour les cabinets dentaires qui réalisent à l'égard de cette patientèle des traitements prothétiques à perte. Or, jusqu'à présent personne, comme le confirme le Bureau de la Confédération, ne s'est soucié dans les cabinets ministériels de ce sujet.

 

C'est pourquoi la CNSD une fois encore rappelle au directeur du Fonds CMU la nécessité de revoir les valeurs des traitements prothétiques et orthodontiques opposables et bloqués depuis 7 ans. 

 

 


+ d'infos :


Le Fonds CMU a mis en ligne le 21 juin son rapport annuel d’activité. L’année 2012 a été marquée par le franchissement, au 31 décembre, du seuil « hautement symbolique » du million de bénéficiaires d’attestations ACS. Dans le même temps, le Fonds a été mobilisé à l’étude du relèvement du plafond de ressources, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2013, devant permettre d’inclure 750.000 nouveaux bénéficiaires, ainsi que l’a souhaité le gouvernement. Enfin, troisième chantier, la rénovation du site internet du Fonds, mis en service le 17 septembre 2012.

 

Consultez le rapport

 

 

Sur le même sujet : CMU et ACS : 750 000 personnes suplémentaires

 

CMU et ACS : 750 000 personnes supplémentaires

cmucLe plafond de ressources permettant l’accès à la CMU-C et à l’ACS (acquisition d’une complémentaire santé) sera relevé de 8,3 % au 1er juillet 2013, suite à la parution du décret le 18 juin dernier au Journal officiel.

Cette revalorisation conséquente fait suite à la prise en compte non seulement de l’inflation mais également de la revalorisation exceptionnelle prévue par le Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, adopté en janvier, et devant permettre d’inclure 750.000 nouveaux bénéficiaires.

Le plafond CMU-C passe ainsi de 7934,40 à 8592,96 euros et le plafond ACS de 10711,44 à 11600,49 euros.

Ce plafond est également applicable pour le bénéfice de l’Aide médicale de l’Etat.

 

Consultez le décret 2013-507 paru au J.O.

 

 

 + d'infos :

 

La CMU-C donne droit à celles et ceux qui en sont bénéficiaires à une prise en charge gratuite de la part complémentaire des dépenses de santé (y compris à l’hôpital).

Les dépenses de santé sont donc prises en charge à hauteur de 100 % des tarifs de la sécurité sociale.

De plus, la CMU-C inclut des forfaits de prise en charge pour les soins dentaires, les lunettes, les prothèses auditives…

www.cmu.fr

 

 

Au 31 décembre 2012, on dénombrait 4 534 307 bénéficiaires de la CMU-C, pour la France entière, tous régimes confondus, soit une progression de + 2,6 % sur l’année 2012. 

En ce qui concerne l'ACS (acquisition d'une complémentaire santé), sur l’année 2012, ce sont 1 005 161 de personnes qui se sont vues délivrer une attestation de droit à l’ACS, correspondant à une hausse de + 30,8 % par rapport à 2011.

 

 

 

 

Sources : d'après dépêche APM

Questionnaire : rapportez vos observations d'effets indésirables suite à un blanchiment

 

blanchiment teste pour vousLors de l'Assemblée Générale de mai 2012, le CED (Council of european dentists) a pris l'engagement de remettre chaque année un rapport à la Commission européenne, au sujet de la survenue des effets indésirables causés par les produits de blanchiment des dents contenant entre 0,1 et 6% de peroxyde d'hydrogène ou entre 0,3 et 16,62% de peroxyde de carbamide. 

Ce rapport est basé sur les observations des chirurgiens-dentistes, ou rapportées par les patients eux-mêmes chez leur praticien.

Aussi nous vous invitons à répondre en 2 minutes au questionnaire en ligne en cliquant ci-dessous. 

 

Le premier rapport a pris en compte la période allant du 31 octobre 2012 au 31 octobre 2013 et a été remis aux autorités responsables des cosmétiques à la commission européenne. Le prochain rapportera les évènements recueillis du 1er novembre 2013 au 31 octobre 2014.

 

Pour mettre en œuvre cette action, le Groupe de travail spécialisé sur le blanchiment des dents du CED a préparé les documents suivants :


a) un questionnaire pour les chirurgiens-dentistes afin de signaler les effets indésirables (" enquête CED") -
Le questionnaire est disponible et accessible pour tous les confrères et à remplir en cliquant ici

b) une information de fiche de renseignements sur le blanchiment des dents - pour aider ceux qui ne savent rien sur la question.


c) les lignes directrices du CED sur produits de blanchiment.

 

Ces informations (à l'exception du lien vers le questionnaire en ligne et le projet de modèle de lettre aux ministères) est également disponible sur le site Web du CED.

 

Attention : Le questionnaire en ligne existe seulement en anglais, mais vos réponses dans les champs libres peuvent être remplies dans la langue nationale.

 

+ d'infos :

Site web du CED www.eudental.eu

Site développé par Médialis