Collaboration salariée

Le salarié s’engage à travailler pour le compte et sous la direction d’un autre chirurgien-dentiste ou d’une société d’exercice, moyennant rémunération. Le contrat de travail est écrit et il doit être communiqué au conseil de l’Ordre départemental.

Tout en conservant sa liberté de choix des traitements, le chirurgien-dentiste salarié reçoit de son employeur des directives et il ne peut s’y soustraire en raison de son lien de subordination avec son employeur.

Le chirurgien-dentiste salarié bénéficie du statut de cadre. La convention collective des cabinets dentaires ne lui est pas opposable.
Il est soumis aux règles du code du Travail, aux règles déontologiques et aux règles de sécurité sociale. Sa rémunération est soumise aux charges sociales.

Comme tout salarié, le chirurgien-dentiste salarié bénéficie de congés payés et d’une indemnité de congés payés.

Le contrat à durée indéterminée peut être rompu à l’initiative du salarié par sa démission, à l’initiative de l’employeur par une procédure de licenciement, ou d’un commun accord par « rupture conventionnelle du contrat de travail ».

Site développé par Médialis