Couronne à 1500 euros ... une provocation !

 

cp home 2016

Alors que les chirurgiens-dentistes sont toujours mobilisés et clament leur colère contre le Règlement arbitral imposé par Marisol Touraine, Christophe Castaner, porte-parole du Gouvernement, attise le feu.

 

Hier, lors d’une interview sur RMC/BFM face à Jean-Jacques Bourdin, et après avoir expliqué que sa parole engage le gouvernement, Christophe Castaner, acculé sur l’impact de la hausse de la CSG pour les retraités, a choisi de mettre en parallèle cette augmentation avec une supposée baisse des coûts de l’audioprothèse, des soins dentaires et en particulier de la couronne dentaire aujourd’hui à 1500€.


« Les retraités (les plus aisés) n’auront plus à payer un certain nombre de soins dentaires, comme les couronnes à 1500€ par exemple, ils verront qu’au bout du compte ils auront fait beaucoup d’économies » … une merveilleuse démonstration du principe des vases communicants … surtout quand ils ne communiquent pas !

Mais quelle mouche a piqué le ministre ? Quel rapport entre la hausse de la CSG et les soins dentaires ? D’où sort il ce chiffre de 1500€ alors que le prix moyen d’une couronne céramique est de 539€ et d’une couronne métallique de 321€ ?

 

Monsieur Castaner fait partie des députés qui ont voté la LFSS2017 et l’article 75 autorisant la ministre à user du Règlement Arbitral en cas d’échec des négociations conventionnelles. Il a contribué ainsi à la situation délétère actuelle. Les propos tenus au micro de RMC/BFM démontrent qu’il a voté sans savoir et sans mesurer les conséquences de ce vote, malgré les alertes des chirurgiens-dentistes.

 

Alors que la profession attend du gouvernement et de sa ministre de tutelle des signes d’ouverture, afin de sortir par le haut de ce conflit, alors que la rencontre la semaine dernière entre les représentants de la CNSD et le conseiller de la ministre des solidarités et de la sante avait laissé envisager des perspectives positives, c’est un tout autre message qu’envoie le porte-parole du gouvernement.

 

La santé bucco-dentaire est un enjeu majeur … elle mérite autre chose que des affirmations erronées à l’emporte-pièce ! Elle ne peut être une contrepartie aux promesses gouvernementales, ni être sacrifiée sur l’autel politicien.

 

Téléchargez le communiqué de presse du 15 juin 2017

 

 



Site développé par Médialis