Enquête 60 Millions : de qui se moque-t-on ?


communique cnsdLe hasard fait bien les choses... mais est-ce vraiment le hasard ?

A l’heure où le gouvernement a engagé la concertation sur le « reste à charge zéro » pour définir un panier essentiel d’actes de prothèse dentaire, à l’heure où la négociation conventionnelle visant à rééquilibrer le coût des soins s’enlise faute de propositions équilibrées, 60 Millions de consommateurs ressort un n-ième comparatif sur le prix des prothèses. Et une nouvelle fois, il pousse ses lecteurs à comparer les prix, en oubliant que c’est ce type de conseil qui avait poussé des milliers de patients vers les low-cost dont les pratiques déviantes ont été révélées par le scandale Dentexia.

Informer c’est considérer l’ensemble des données :

  • A aucun moment 60 Millions de consommateurs n’évoque les 80% d’actes dentaires déjà sans reste à charge à des tarifs très bas qu’il faudrait commencer par mettre à leur valeur réelle.
  • A aucun moment 60 Millions de consommateurs n’incite ses lecteurs à tout mettre en oeuvre pour éviter la prothèse en allant régulièrement se faire contrôler.
  • A aucun moment 60 Millions de consommateurs n’explique que la carie dentaire peut être évitée si on met en oeuvre des mesures et des moyens en faveur de la prophylaxie et de la prévention.
La santé bucco-dentaire est essentielle pour rester en bonne santé !

Quand 60 Millions de consommateurs acceptera de parler du bucco-dentaire dans sa globalité et non de façon partielle et orientée, on pourra travailler à changer de paradigme et prendre en charge les patients différemment.


Site développé par Médialis