LA CNSD SUSPEND SA PARTICIPATION AUX NEGOCIATIONS CONVENTIONNELLES

 

cp home 2016Dès le 15 décembre, la CNSD avait failli quitter la table des négociations. Néanmoins, dans une volonté de donner une chance supplémentaire à la discussion, la CNSD avait refusé de dire « stop » et c’est à une courte majorité que la poursuite des négociations avait été votée.

 

La réunion du 6 janvier n’a pas permis d’apporter de réponse suffisante à toutes les carences constatées dans la volonté de redonner une cohérence économique à l’activité des cabinets dentaires, tout en améliorant l’accès aux soins des patients. C’est un souffle ambitieux qui manque pour engager la profession dans une pratique conforme aux données actuelles et aux attentes de la population.

Lire la suite...

Négociation conventionnelle : pas de signature en l'état

 

cp home 2016Le Conseil d’Administration Confédéral extraordinaire de la CNSD, jeudi 15 décembre, a été clair : le compte n’y est pas ! Après 3 mois de négociations, les propositions de l’Uncam ont été jugées inacceptables par les représentants de la CNSD.

 

La CNSD rappelle qu’elle s’est engagée dans les négociations conventionnelles avec l’espoir d’un investissement massif dans les soins réglementés qui restent parmi les plus bas d’Europe. Elle précise par ailleurs qu’il faudrait un investissement de 2,5 milliards d’euros pour les mettre à leur juste valeur.

Lire la suite...

Convention dentaire : violation inacceptable des règles

cp


Par avis publié au JO du 20 juillet 2016, la Convention dentaire a été tacitement reconduite pour 5 ans. C’est donc la négociation d’un avenant n°4 à cette convention que l’UNCAM, l’UNOCAM et les trois syndicats représentatifs ont entamée le 22 septembre 2016. Après 4 séances de discussion, les constats sur l’état des lieux sont partagés et la volonté de changer la situation en vue d’améliorer l’accès aux soins est unanime. A ce stade de la discussion, les moyens mis en œuvre pour aboutir à une ambitieuse réforme du financement des soins dentaires n’ont pas encore été définis.

Lire la suite...

Observatoire des réseaux de soins : un constat implacable

cp


30 mois après la mise en place de la Loi Le Roux cautionnant les réseaux de soins, la CNSD et l’Observatoire des réseaux de soins dressent un bilan sans concession. Sous couvert d’amélioration de l’accès de soins, c’est une atteinte aux libertés fondamentales des patients qui se met inéluctablement en place.
 
La baisse artificielle des tarifs de soins ne se fait pas sans dégâts. La preuve en a été apportée par le scandale Dentexia, low-cost qui a lésé des milliers de patients. C’est une démarche comparable qui guide les plateformes qui vendent chèrement leurs services aux assureurs complémentaires en leur promettant une maîtrise des coûts.

Lire la suite...

La Cour des comptes est-elle crédible ?

 
UN RAPPORT SUR LE BUCCO-DENTAIRE QUI FUSTIGE ET NE RÈGLE RIEN !

cp

La Cour des Comptes publie son rapport annuel sur la Sécurité sociale : un chapitre de 42 pages est consacré aux soins bucco-dentaires avec un titre prometteur : « Soins bucco-dentaires : une action publique à restaurer, une prise en charge à refonder ». Malheureusement, le contenu n’est fait que de lieux communs, d’enquêtes dépassées ou biaisées et de propositions simplistes qui ne règleront rien.

Lire la suite...

La CNSD appelle à boycotter le tiers payant généralisé

 

Mesure phare de la loi de santé, le tiers payant généralisé est combattu depuis toujours par la CNSD.

Outre son côté dogmatique, la complexification et les sources d’erreurs le rendent inapplicable pour les chirurgiens-dentistes.

C’est d’ailleurs sur ce dernier aspect que le Conseil constitutionnel a donné raison à la  CNSD en retoquant le tiers payant dans sa partie complémentaire le 21 janvier 2016.

La CNSD considère que le tiers payant est suffisamment utilisé sans avoir besoin d’être étendu en dehors des priorités sociales (CMU-C et ACS) et réglementaires (prévention, accident du travail,…), alors que le calendrier de déploiement du tiers payant sur la part obligatoire est maintenu.

En effet, dès le 1er juillet 2016, ce sont tous les patients pris en charge à 100% (ALD et maternité) qui pourront en bénéficier.

Le gouvernement est resté sourd aux arguments des professionnels de santé qui rejettent l’obligation du tiers payant pour tous.

En conséquence et comme annoncé, la CNSD appelle tous les chirurgiens-dentistes à entrer en résistance et boycotter dès le mois de juillet l’obligation de tiers payant.

Téléchargez le communiqué de presse du 22 juin 2016



Site développé par Médialis