Couronne à 1500 euros ... une provocation !

 

cp home 2016

Alors que les chirurgiens-dentistes sont toujours mobilisés et clament leur colère contre le Règlement arbitral imposé par Marisol Touraine, Christophe Castaner, porte-parole du Gouvernement, attise le feu.

 

Hier, lors d’une interview sur RMC/BFM face à Jean-Jacques Bourdin, et après avoir expliqué que sa parole engage le gouvernement, Christophe Castaner, acculé sur l’impact de la hausse de la CSG pour les retraités, a choisi de mettre en parallèle cette augmentation avec une supposée baisse des coûts de l’audioprothèse, des soins dentaires et en particulier de la couronne dentaire aujourd’hui à 1500€.


« Les retraités (les plus aisés) n’auront plus à payer un certain nombre de soins dentaires, comme les couronnes à 1500€ par exemple, ils verront qu’au bout du compte ils auront fait beaucoup d’économies » … une merveilleuse démonstration du principe des vases communicants … surtout quand ils ne communiquent pas !

Lire la suite...

La CNSD au ministère de la Santé : une lueur d'espoir

 

cp home 2016Depuis l’arrêt des négociations conventionnelles fin janvier, et la mise en place dans la précipitation du Règlement arbitral par Marisol Touraine, les chirurgiens-dentistes ne décolèrent pas. C’est tout autant l’avenir des cabinets dentaires qui est en jeu, que la qualité-sécurité des soins qui seront délivrés au patient.

 

Le combat de la profession est engagé tant sur le terrain via une mobilisation générale, que juridiquement. Ainsi, la CNSD a déposé le 24 mai une requête auprès du Conseil d’Etat contre le Règlement arbitral, assortie d’une demande de QPC (Question prioritaire de constitutionnalité) visant l’article 75 de la LFSS 2017 lequel a créé une dérogation autorisant ce Règlement arbitral.

 

Parallèlement, la CNSD a demandé, dès la constitution du nouveau gouvernement, qu’un dialogue se mette en place, afin de pouvoir sortir par le haut de cette situation conflictuelle préjudiciable à tous. Une demande de rendez-vous a été faite auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, préalable indispensable à une réouverture des discussions.

Lire la suite...

Nomination d'Agnès Buzyn : la CNSD attend de voir

 

cp home 2016La CNSD félicite Agnès Buzyn pour sa nomination au ministère des Solidarités et de la Santé et lui souhaite de réussir dans sa nouvelle et difficile mission. Elle espère qu’elle saura très vite rétablir la confiance entre les chirurgiens-dentistes et les pouvoirs publics particulièrement mise à mal ces dernières années.

 

Pour Catherine Mojaïsky, présidente de la CNSD « C’est une nouvelle page dans les relations entre les chirurgiens-dentistes et les pouvoirs publics qu’il va falloir écrire. Les chirurgiens-dentistes sont prêts à construire avec vous la médecine bucco-dentaire de demain … mais ne commettez pas l’erreur de la faire sans eux ! ».

 

L’ancienne ministre de tutelle n’ayant jamais daigné rencontrer les représentants de la profession, les chirurgiens-dentistes ont vécu cinq années d’un mépris sans précédent avec pour « point d’orgue » le règlement arbitral destructeur qui leur a été imposé.

Lire la suite...

Enfin des centres dentaires sous contrôle

 

cp home 2016Depuis 2009 et la Loi Bachelot, les centres de santé ont proliféré sans aucune autorisation préalable et sans avoir à justifier de leur conformité aux obligations sanitaires et à leurs missions sociales.

 

Nombreux sont les groupes financiers qui se sont enregistrés sous le label fallacieux de « centres de santé associatifs » et mènent depuis une politique de santé mercantile : sélection de patientèle, objectifs de rentabilité…

 

Cela fait 7 ans que la CNSD alerte les pouvoirs publics sur cette dérive et sur ce vide réglementaire créé par la loi HPST.

Lire la suite...

Marisol Touraine déclare la guerre aux chirurgiens-dentistes

 

cp home 2016Moins d’une semaine après la journée de mobilisation du 3 mars où elle avait refusé le dialogue, la ministre de la Santé a annoncé qu’elle entérinait la proposition de règlement arbitral rédigée par Bertrand Fragonard. Les dispositions contenues dans ce texte sont en deçà des dernières propositions de l’UNCAM rejetées par les chirurgiens-dentistes.

 

La découverte du texte conventionnel rédigé par Bertrand Fragonard a suscité inquiétude et colère : certains niveaux de tarifs proposés seront intenables économiquement. En particulier ceux qui concernent les bénéficiaires de la CMU-C, étendus aux ACS, soit 15 % de la population. Ces tarifs qui permettent aux populations démunies une prise en charge à 100 % n’avaient pas été revalorisés depuis 11 ans, voire 17 ans. En faisant le choix de fixer des valeurs bien inférieures à celles proposés par l’UNCAM, en valorisant de nouveaux actes sur la base des remboursements bloqués depuis 29 ans, l’arbitre et la ministre vont mettre en difficulté tous les cabinets à proportion importante de bénéficiaires de la CMU-C et ACS. Certains actes ne pourront pas être réalisés car très inférieurs au coût de fabrication.

Lire la suite...

Prise en charge des prothèses à 100% ...qui paiera ?

 

cp home 2016La plupart des candidats à la présidence de la République annoncent la prise en charge à 100% de la prothèse dentaire. Pour la CNSD, c’est une approche restrictive de la santé bucco-dentaire.

 

Il y a 40 ans, pour pallier l’absence d’investissement de l’Assurance maladie dans le secteur bucco-dentaire, les politiques ont choisi de libérer les honoraires de prothèse et de l’orthodontie. Ils ont ainsi fait de ces deux secteurs la variable d’ajustement des évolutions des techniques, des coûts et des charges des cabinets dentaires.

Lire la suite...



Site développé par Médialis