Les chirurgiens-dentistes en chiffres...

 

chiffresDémographie, revenus, consommation des soins dentaires, retrouvez tous les chiffres clés de la profession de chirurgien-dentiste en France...

 

Sources : DREES, CNSD, AG2R-La Mondiale, ONCD, CARCDSF

Mise à jour : 23 février 2017

 

 

Démographie

 

Au 1er janvier 2017,

Cabinet individuel

16 307

39 %

Cabinet
de groupe

12 371

29,6 %

Exercice
en société

7 771

18,6 %

Centre de santé

3 595

8,6 %

Établissement
public de santé

909

2,18 %

Sécurité
sociale

250

0,6 %

Autres

170

0,4 %

Établissement
de soins
et prévention

72

0,17 %

Établissement
privé

44

0,1 %

 

87,8 % des 42 589 chirurgiens-dentistes Français (Métropole + DOM), exercent en libéral.

 

43,8 % sont des femmes.

7,6 % ont moins de 30 ans dont 59,7 % de femmes.

49,9 % ont plus de 50 ans.

6,5 % ont plus de 65 ans.

 

50 % exercent dans des agglomérations de plus de 200 000 habitants.

18,8 % exercent en zone rurale ou dans des communes de moins de 10 000 habitants.

 

Source : Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES)

 

 

 

carte-france99 % des patients sont à moins de 10 km d’un cabinet dentaire. Source : CNSD/CartoSanté

 

20 278 chirurgiens-dentistes emploient du personnel représentant 45 106 salariés. Source : AG2R-La Mondiale (2013)

 

Le numerus clausus est fixé à 1 199 en 2017. Sur 1 695 nouvelles inscriptions au tableau de l’Ordre en 2016, il y a 631 diplômés étrangers (dont 284 Roumains soit 5 fois plus qu’en 2010) et environ 1 060 praticiens passés par le numerus clausus français. Le nombre de diplômés étrangers s’installant en France est en croissance exponentielle : leur moyenne d’âge se situe dans la tranche 30-42 ans.

En résumé :

Inscription au tableau de l’Ordre 2016 : 6 diplômés étrangers pour 10 diplômés français.

 

 

Revenus

Les chiffres de la CARCDSF indiquent que les revenus moyens déclarés par les chirurgiens-dentistes libéraux s’élevaient à 93 795 € en 2016. Mais 17 % des chirurgiens-dentistes ont un revenu inférieur à 39 228 € et 10 % ont un revenu supérieur à 196 140 €.

Ces écarts croissent régulièrement.

 

Les praticiens de moins de 35 ans ont un revenu de 38 % inférieur à la moyenne.

Source : Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et Sages-Femmes (CARCDSF)

 

Consommation des soins dentaires

 

etudiantsfichepratiqueLe montant de la consommation de soins dentaires s’élève à 10,7 milliards d’euros en 2015, soit une légère hausse de 1,18 % en valeur par rapport à 2014, et de 0,3 % en volume. La croissance de ce poste a ralenti de 2007 à 2015, après la forte hausse de 2006 liée aux revalorisations actées dans la Convention dentaire, puis a repris en 2016 grâce au passage à la CCAM. La part remboursée par l’Assurance maladie a progressé de 3 % en 2015, au lieu de 1,3 % en 2014, 0,8 % en 2013 et 0,9 % en 2012 : cette évolution est depuis plusieurs années très inférieure à l’ONDAM. Sur l’année 2016, l’évolution des dépenses dentaires n'est  que de 1,4 %.

 

La consommation de soins dentaires représente 5,5 % de la Consommation de soins et biens médicaux, mais seulement 2,39 % des dépenses de l'Assurance maladie obligatoire.

 

Les tarifs des soins conservateurs (caries, dévitalisations,...) et chirurgicaux (extractions,...) sont fixés par la Convention sans possibilité de «dépassement». Pour les prothèses dentaires et les actes d’orthodontie, l’Assurance maladie ne donne que des bases de remboursement : ce sont les actes à honoraires libres. Les prothèses ont représenté 53 % des honoraires totaux en 2013 et 13,8 % de l’activité.

 

16 % de l’activité est représentée par des actes non remboursables, bien que reconnus médicaux (CCAM).

 

 A conserver :

Téléchargez la plaquette sur les données chiffrées de la profession

Site développé par Médialis